SOTA ÒRME

Assemblée Générale de Sota Òrme

Dernièrement s'est tenue l'assemblée générale de l'association « Sota Òrme » à Gorbio. Avant de faire le bilan de l'année passée, Arlette Pastor, présidente de l'association, a rappelé la mémoire de Laurent Lottier et Guy Maulandi, adhérents de l'association, disparus en 2016. Puis, après le compte-rendu d'activité de l'année 2016, elle a présenté le programme des manifestations prévues pour 2017 : Lecture de textes et sensibilisation à l'écriture en gorbarin, notamment pour « Le coin du mentonasc », une sortie prévoyant une randonnée et la visite d'un village, l'animation du « Feu de la St Jean » avec les danses traditionnelles, une soirée au frais à l'entrée du village, les capons au menu de l'atelier-cuisine et la reconduction de l'activité « Théâtre ». S'ajoutent à cette liste de manifestations habituelles, trois événements particuliers : une conférence sur la deuxième guerre mondiale, une rencontre prévue avec des adhérents de l'I.E.O. de Castres invités à une visite de Gorbio commentée en gorbarin et en français et une présentation de documents sur la généalogie des habitants de Gorbio. La présidente de « Sota Òrme » a tenu à souligner l'importance des liens que l'association entretient avec la SAHM et l'IEO. Mis aux voix, le rapport d'activité, le rapport financier et le rapport moral ont été adoptés à l'unanimité des présents et des pouvoirs. Election des membres du conseil d'administration : Les membres sortants, Arlette Pastor, Marie-France Squillace, Gilbert Stasio et une nouvelle candidate, Yvonne Nicolas, se présentent pour faire partie du conseil d'administration. Ils sont élus à l'unanimité des présents et des pouvoirs. L'assemblée générale s'est terminée autour du verre de l'amitié où les échanges se sont poursuivis dans une ambiance conviviale et chaleureuse.

 

Vœux 2017 de l'association

Per o 2017

mai de pantaises

mai de tolerança

mai de respèct

mai d'umanitat

dins a diversitat

Bòn emprincipi

Bòna e urosa

A associacion SOTA ÒRME vos soeta una pròpi bòna annaa 2017 e vos convida a a sieu Acampada Generala sabta o 4 de febrier de 2017 a 16 oras dins a sala L. Giausseran.

 

Pour 2017,

plus de rêves

plus de tolérance

plus de respect

plus d'humanité dans la diversité

Bonne année

Heureuse année

L'association SOTA ÒRME vous souhaite une très belle année 2017 et vous invite à son Assemblée Générale samedi 4 février 2017 à 16 heures à la salle L. Giausseran.

Il était une fois..... une soirée au frais!

Comme chaque année, l'association « Sota Òrme » a organisé une rencontre pour fêter toutes les langues du monde à Gorbio. « Una lenga de mai, mai de cultura » ! Une langue de plus, plus de culture ! Comme chaque année, la langue gorbarine a résonné sur le Portal. Comme chaque année, d'autres voix se sont mêlées : on a chanté, on a conté en espagnol, en polonais, en américain, en occitan et en français. On a ri ensemble aux « bonnes blagues » ! Les textes déclamés dans le silence de la nuit,  les chansons ravivant la mémoire collective, l'assurance de Soan qui, du haut de ses cinq ans, enchanta son auditoire, ont rendu cette soirée précieuse, comme l'étoile du conte de Tagore et  sa clarté de plus en plus vive dès lors qu'on la partage.

 

Texte et Photos: Arlette Pastor

 

Feu de la St Jean avec Sota Òrme

Comme depuis plusieurs années maintenant, l’association Sota Òrme a invité la population à participer au traditionnel feu de la St Jean sur la place du village. Cette année, les habitants sont venus encore plus nombreux pour partager cet instant de convivialité. A la tombée de la nuit, à la lueur des flammes, ils ont été nombreux, petits et grands  à venir danser autour du feu et quelques touristes de passage n’ont pas hésité à rejoindre les participants pour festoyer avec eux sur les danses anciennes. Une bien belle soirée au cœur d’un beau village. L’association remercie Christophe pour l’animation musicale.

 

Rando et découverte du vieux Menton pour les adhérents de Sota Òrme

Les adhérents de Sota Òrme se sont retrouvés... sous l'ormeau de Gorbio, dimanche dernier, pour une journée attendue de longue date. Les plus alertes sont partis à 7 heures, à pied, en direction de Sant Brancai, pour rallier Menton. Les autres sont partis un peu plus tard en car et tous, une quarantaine au total, se sont retrouvés au Bastion, où les attendait Auguste, dans le beau soleil de ce matin de juin. Qu'allaient-ils donc faire là-bas, au bout de la jetée du port ? Découvrir la vieille ville de Menton, l'image radieuse de ses façades colorées faisant rempart tournées vers le levant. Puis la visite s'est poursuivie au pied de la ville, posée sur les rocs, autrefois battue par les flots qui venaient lécher les maisons, puis en montant, ce fut la traversée de ce village qui n'a plus de secrets pour Auguste, qui nous a régalés de mille anecdotes, parfois en français, parfois dans cette langue mentonnaise qu'il connaît et qu'il parle si bien... Un régal pour les yeux, pour les oreilles et pour le coeur. Visite qui a conduit tous ces visiteurs curieux dans la rue Longue, puis dans les escaliers de la rue Mattoni, sur le parvis de l'église Saint Michel, et jusqu'à l'emplacement du Casteu aujourd'hui abattu et faisant office de cimetière largement ouvert sur les horizons. Puis ce fut le retour par la ruelle en escalier des écoles pies, l'escorcha, passant au pied de la muraille, qui les ramena à la place du Cap. Tous les participants se sont ensuite retrouvés pour continuer les échanges autour d'un bon repas à La Tòpia, dans le jardin du Pian. Puis ce fut le temps d'un moment de détente, pour les uns papotage au frais sous les oliviers, pour d'autres une calme et reposante promenade dans le jardin du Val Rameh, pour d'autres encore un moment de sport au cours d'une partie de mini-golf. Et ce fut l'heure de remercier notre hôte et guide d'un jour, et de grimper dans le car pour remonter à Gorbio, heureux de cette belle journée de rencontre.

 

Assemblée générale de l'association

L'assemblée générale de l'association « Sota Òrme » s'est tenue dernièrement dans la salle des fêtes de Gorbio. La présidente, Arlette Pastor, a salué la mémoire du regretté Victor Vial, adhérent de l'association, avant de rappeler les différentes manifestations de l'année écoulée organisées par '' Sota Òrme '' Elle a ensuite précisé les orientations pour 2016 : Travail sur la langue gorbarine, visite commentée du vieux Menton en mentonnais et en français, atelier de danses traditionnelles, feu de la St Jean, Soirée '' histoires et chansons '' au frais sur le portal, promenade sur les sentiers, atelier cuisine et repas, atelier-théâtre. La discussion qui a suivi a montré l'intérêt des adhérents pour leur association (des propositions d'activités ou de sorties ont été faites et retenues), et les liens étroits entretenus avec l'Institut des études occitanes d'une part et la Société d'Art et d'Histoire du Mentonnais d'autre part. Le rapport d'activité, le rapport moral ainsi que le rapport financier et le prévisionnel pour 2016 ont été adoptés à l'unanimité. Les trois membres sortants du conseil d'administration se sont représentés et ont été reconduits dans leurs fonctions à l'unanimité. La séance s'est terminée autour du verre de l'amitié où, là encore, les échanges ont pu se poursuivre en toute convivialité.

 

Un bel après midi théâtral avec l'association Sota Òrme.

Samedi dernier, la salle des fêtes du village a accueilli toute la troupe de l'atelier théâtre de l'association Sota Òrme pour une représentation en public. De nombreux spectateurs étaient au rendez vous. Le but de cette action étant de faire entendre un peu le gorbarin, l'apprendre et le transmettre. Cette année afin de permettre à un public plus large de venir applaudir tous les acteurs du jour, l'association a décidé de mêler la langue française et le gorbarin, le but essentiel étant de faire rire. Avant de débuter, Arlette Pastor, présidente de Sota Òrme a rappelé que tout a été visité, revisité, adapté, réadapté tout en laissant une place à l'improvisation et en suivant à la lettre le règlement '' Chacun fait ce qu'il peut, parfois ce qu'il veut, quant il peut, et aussi quant il veut, si il peut, et accessoirement si il veut, comme il peut et souvent comme il veut, lorsqu'il peut ou lorsqu'il...veut ! '' Le spectacle a eu lieu en deux parties, dans la première, les spectateurs ont pu découvrir quelques saynètes inspirées de textes d'auteurs comme Alan Pelhon, Richard Cairaschi, les Vamps et Marcel Pagnol. Notons qu'Antoine Dental gorbarin et doyen de l'association a écrit lui même son monologue qui a été très apprécié par l'assistance. Dans la deuxième partie, la troupe a revisité avec une adaptation libre et même très libre quelques extraits de ''La femme du boulanger '' de Pagnol, tout en ayant une pensée respectueuse pour l'indétrônable Raimu. Pari tenu ! Pari gagné ! Si l'on en juge par les rires et les applaudissements qui ont fusé dans la salle, sketchs et saynètes, drôles et rythmés, ont assurément conquis les nombreux spectateurs présents ! Les acteurs, quant à eux, sont prêts à continuer l'aventure, alors rendez vous en 2016 pour une nouvelle édition! L'association tient à remercier, Christophe et Alain qui ont assuré le côté technique de la représentation.


Repas festif pour les membres de l'association Sota Òrme

Samedi dernier, au village, l'association ''Sota Òrme ''a invité ses adhérents au traditionnel atelier-cuisine qui annonce le repas servi le lendemain dans la salle des fêtes du village. Ce fut un moment apprécié de transmission de recettes, de gestes, de savoir-faire dans une ambiance conviviale et solidaire. Autour de Marie-France, responsable de l'atelier, secondée efficacement par Michel, on a vu Agnès, Marie-Claude, Dédée, Francette, Sylvia, Nadine, Vonette, Claude, Jojo, Jean-Louis, Georges, Gilbert, Jean-Pierre, s'affairer sans relâche. Le lendemain, ils furent une soixantaine à se délecter de beignets de bourrache et d'aubergines, de daube fondante et de ses quiques, entre autres mets rivalisant de saveur. Les applaudissements mérités allèrent au cœur de toute l'équipe qui avait préparé la veille ce repas. Compte-tenu des circonstances particulières dans lesquelles il se déroulait, après les attentats de Paris, la présidente, Arlette Pastor, a tenu à dénoncer l'horreur de ces derniers jours devant l'assistance unie dans une même pensée pour toutes les malheureuses victimes. Elle souligna l'importance des principes d'unité, de fraternité, de laïcité. Dans ce contexte, ce repas était un moment d'amitié et de partage, une manifestation de l'esprit associatif et culturel qui anime '' Sota Òrme ''.

 

Texte: Arlette Pastor

Photos Atelier cuisine: Jean Pierre Spies.

Sota Òrme a pris le frais!

Dernièrement au village, "Sota Òrme a pilhat o fresc", (Sota Òrme a proposé de prendre le frais). Petit à petit, sur le Portal, des chaises se sont ajoutées aux bancs de pierre, et petit à petit, dans le soir qui tombait, grâce à tous ceux qui avaient préparé un chant, une histoire, un morceau de musique, les voix ont résonné dans la nuit, pour le plaisir de tous. Un bon moment de convivialité.


Assemblée générale de l'association Sota Òrme.

Dernièrement s'est tenue l'assemblée  générale de l'association Sota  Òrme. La présidente, Arlette Pastor, a tout d'abord remercié l'assistance et a exposé le rapport d’activités 2014, en rappelant les moments forts de l'année écoulée : Visite de La Turbie, dans la langue turbiasque, avec M. Gispalou;  atelier de danses traditionnelles,  atelier cuisine et repas concocté par les membres, atelier-théâtre traductions de textes à la demande. Ensuite, ont été présentés les projets pour 2015: Un spectacle  de théâtre le 12 avril. Le 13 juin, promenade à pied ou en car jusqu'à Menton et visite guidée en mentonnais de la vieille ville. Le 26 juin, danses traditionnelles autour du Feu de la St Jean. Le10 juillet, Sota Òrrme prendra le frais sur le Portal. Ce sera l'occasion de partager des histoires, des chansons, des poésies, à la nuit tombée. Le 14 novembre: atelier- cuisine pour réaliser le repas du lendemain. Durant l'année, l'association se centrera sur l'étude de la langue gorbarine en travaillant sur le code écrit et en créant, en accord avec la responsable de la bibliothèque municipale, une section «culture régionale». D'autre part, différentes promenades-découvertes à pied, sur des chemins autour de Gorbio mais également en partant d'autres villages des Alpes Maritimes seront proposées. Les deux rapports ont été adoptés à l'unanimité ainsi que le rapport financier de l'année 2014 et le prévisionnel de 2015. Concernant le renouvellement du conseil d'administration : Les deux sortants, Sylvia Gautier  et Simon Patrick ont été reconduits à l'unanimité. Les deux nouvelles candidatures : Georges Chevallier  et Mélissa Gautier ont été adoptées à l'unanimité. L'assemblée s'est retrouvée ensuite autour du verre de l'amitié et a échangé, avec entrain, sur tous ces projets fédérateurs.


Vœux 2015

Plus de 60 convives pour le traditionnel repas de Sota Òrme

L'association  ‘’ Sota Òrme ‘’ de Gorbio a réuni de nombreux convives dimanche dernier à l'occasion du traditionnel repas concocté par les membres de l'association. Auparavant, ceux-ci se sont réunis pour enregistrer en gorbarin les recettes des différents plats prévus. Puis, la veille du repas, Marie-France et Michel, les ‘’ Chefs- cuisiniers ‘’, secondés par une équipe volontaire, généreuse et efficace ont épluché les légumes, préparé les poches de veau farcies, les tourtes de courge, la sauce piquante pour accommoder les tomates. Le lendemain, chacun a pu déguster ces préparations dans l'ambiance conviviale de ce repas servi à la salle des fêtes du village. Arlette Pastor, présidente de l'association, a souligné cet élan d'amitié autour de poêles et de marmites, ce partage de rires et de travail, cette transmission d'un savoir-faire. Elle tient à remercier tous ceux qui ont participé à l'activité mais également tous les convives qui ont soutenu l'association par leur présence. L'objectif premier de ‘’ Sota Òrme ‘’ est de faire vivre la langue et la culture gorbarine. La cuisine traditionnelle y prend toute sa place et sa transmission sous la forme d'échanges de recettes et de savoir-faire est un moment privilégié très apprécié.


Texte: Arlette Pastor


Rando et visite de la Turbie avec l'association Sota Òrme

Un groupe de marcheurs a gravi les chemins depuis Gorbio, admiré le splendide panorama surplombant Monaco, et rejoint les autres adhérents de l'association, venus en car, et qui les attendaient à Laghet pour partager un pique-nique convivial. Ensuite, tous se sont rendus à La Turbie où M. Gispalou les a accueillis pour les mener à travers les ruelles du vieux village. Des anecdotes savoureuses dans la langue turbiasque, (traduites en français pour les non-initiés) ont ponctué son discours riche d'histoire locale. Ce fut un réel plaisir d'entendre la « langue du Pays » et de vérifier que, malgré ses particularismes, elle ressemble au parler de Gorbio. Ce cheminement a conduit les gorbarins jusqu'au Trophée d'Auguste. Là, une guide entraîna l'auditoire dans un monde antique, intéressant sur le plan historique mais aussi fascinant au regard de ces pierres, témoignage passionné du passé, sur lesquelles les textes latins nous rappellent les origines de notre langue. Le musée , le parc à l'entour, ont contribué aussi à la réussite de cette journée de découverte. L'association proposera d'autres rencontres, toujours dans le but de valoriser la langue du Pays dans un esprit convivial.

Texte et photo: Sota Òrme

'' Pilhar o fresc s'o portal de Gòrb '' 2013

L'invitation fut lancée à tous ceux qui avaient envie de partager un moment de fraîcheur, mais aussi quelques histoires, contes, chansons... dans la langue du pays, le gorbarin, mais aussi en français, niçois, divers dialectes occitans, italien, portugais... L'occasion de mêler toutes les langues dans la richesse de leur rencontre, de s'émouvoir sur des paroles contées ou chantées, de sourire d'un bon mot, de rire enfin parce que ‘'ça fait du bien ‘' ! Et il y eut tout cela : des rebondissements d'une histoire à l'autre, de celles qui laissent à méditer à celles qui laissent simplement rire... souvent à gorge déployée! De vraies ‘'fourres de rires ‘' ! Un bon parti pris pour commencer les vacances ! Et comme d'habitude, on se dit qu'il fallait bien s'arrêter... et, comme d'habitude, les histoires ont continué autour du verre de l'amitié !

Exposition 300 photos pour un tricentenaire

Cette année, Gorbio fête le tricentenaire de son Ormeau. L'association Sota Òrme organise une exposition ''300 photos pour un tricentenaire '' en l'honneur de cet arbre remarquable. Ils collecteront donc photos anciennes ou récentes, peintures, dessins, toutes représentations de l'Ormeau. Merci de faire parvenir au plus tôt vos reproductions si vous désirez participer à cette exposition. Contact: Arlette Pastor, 6 rue Garibaldi 06500 Gorbio. Mail: sotaorme@laposte.net Tél: 04.93.79.88.51

Danses traditionnelles avec l'association Sota Òrme

Dernièrement plus d'une vingtaine de membres de l'association Sota Òrme ont participé à un atelier de danses traditionnelles à la salle des fêtes du village. Tous ont répété dans une ambiance chaleureuse, une danse de groupe qui sera présentée lors du feu de la Saint Jean, le samedi 22 juin prochain. Un peu dissipés au début, les participants ont ensuite appliqué à la lettre les consignes de Françoise Genti venue spécialement de Nice et qui enseigne la danse traditionnelle au sein de l'I.E.O (Institut Etudes Occitans). Les apprentis danseurs ont réussi à enchainer les différents pas avec beaucoup de talent. Une bien belle initiative qui n'en doutons pas rencontrera un vif succès auprès de la population en juin prochain.

Assemblée générale 2012

Le 9 Février dernier, l'association Sota Òrme a réuni ses adhérents pour son assemblée générale annuelle. Malgré la grippe, malgré la pluie, malgré le froid, les souvenirs de l'année écoulée et les projets pour 2013 ont motivé les sociétaires présents mais aussi ceux qui avaient donné leur pouvoir, signe de la bonne santé de cette association. Il est vrai que des manifestations devenues traditionnelles par le fait de l'enthousiasme qu'elles entraînent sont variées et renouvelées cette année : Théâtre, veillée au frais sur le portal, atelier cuisine et repas...Mais aussi, une nouveauté pour les dynamiques participants : Deux ateliers de danses traditionnelles sont prévus et le feu de la St Jean sera l'occasion de faire la démonstration de tous les pas de danse acquis lors des ateliers. Le temps fort de cette année sera naturellement le tricentenaire de l'Ormeau et Sota Òrme s'unira aux festivités mises en place par la mairie en proposant des activités précises : théâtre autour de l'Ormeau, jeu de ''la morra '' sous l'Ormeau, exposition de 300 photos de cet arbre remarquable. Sota Òrme  avance donc sûrement dans les rails tracés et en étant fidèle à son objectif : partager la langue gorbarine en toute convivialité. La volonté de maintenir ce cap fut scellée par le verre de l'amitié.

Plaisirs culinaires dans la langue gorbarine

Samedi 1er Décembre, l’association Sota Òrme de Gorbio a réuni une partie de ses adhérents pour un vaste projet, préparer des tripes pour plus de 80 personnes ! Cette activité avait pour but de transmettre les gestes ancestraux de cuisine et, en même temps de valoriser le patrimoine culturel et linguistique. Tout au long de la préparation, les participants ont donc pu découvrir les termes de cuisine en gorbarin, les proverbes liés à cette circonstance, mais aussi proposer des échanges, des avis, des recettes... Bref un vrai bonheur pour tous les adhérents présents. Le lendemain, au cours d'un repas, ce fut le temps de la dégustation et des compliments mérités aux cuisiniers. Et, selon la tradition, tout finit en musique et en chansons, dans la langue gorbarine bien sûr !


Belle réussite pour l'après midi théâtre de l'association Sota Òrme

Samedi dernier, la salle des fêtes du village a accueilli le spectacle donné par l'atelier-Théâtre de l'association Sota Òrme. L' atelier est un moment privilégié qui permet un véritable '' bain de langue gorbarine '' à tous les amoureux du Gorbarin. Cette année, l'association a convié la sympathique équipe de la '' Roquebrunoise '' qui l'avait accueillie pour une visite de leur village au mois de Juin dernier, à partager la scène. Véritable défi que de mêler jeunes et moins jeunes dans un projet commun, parler la langue du pays en s'amusant et en essayant d'amuser le public. Pari tenu ! Pari gagné ! Si l'on en juge par les rires et les applaudissements qui ont fusé dans la salle, sketchs et saynètes, drôles et rythmés, ont assurément conquis les nombreux spectateurs présents ! Les acteurs, quant à eux, sont prêts à continuer l'aventure !


‘’Una lenga de mai, mai de cultura ‘’. (Une langue de plus, plus de culture)

C'est ce que l'on retiendra de ce samedi 8 Juillet à Gorbio ‘’s'o portal ‘’. À l'invitation de l'association ‘’Sota Òrme  ‘’, à la tombée de la nuit, petit à petit, on se rassembla sur les vieux bancs de pierre, on ajouta quelques chaises et ‘’ cada un a cuntat ò cantat ‘’.  Magie du lieu, magie du moment, on se laissa porter par des histoires ou chants venus du pays niçois, d'autres coins d'Occitanie, de la France entière, d'Amérique, d'Allemagne, de Roumanie... laissant vibrer dans nos cœurs ce poème d'Alan Pelhon : ‘’Aquel cant que monta dins la nuech, votz mescladi, votz unidi... Aquel cant que rescaufa li còrs, votz laugieri, votz amigui...’’ (Ce chant qui monte dans la nuit, voix mêlées, voix unies... Ce chant qui réchauffe les cœurs, voix légères, voix amies...)

Texte et photo: Sota Òrme

Randonnée et visite du vieux Roquebrune pour l'association Sota Òrme.

Le groupe des marcheurs sur le chemin de Roquebrune.
Le groupe des marcheurs sur le chemin de Roquebrune.

Le samedi 23 Juin dernier, l'association ''Sota Òrme '' s'est rendue à Roquebrune. Les Gorbarins ont été reçus par l'atelier '' langue '' de l 'association '' la Roquebrunoise ''. Le matin, à Gorbio, rendez-vous avait été pris sous l'ormeau pour partir à pied, en voiture ou en car … direction '' Recabruna ''. Tous se retrouvèrent sur la place décorée de genêts, accueillis par M. Obino, président de l'association '' La Roquebrunoise '', Francis Zunino, qui avait coordonné le projet de cette rencontre avec les responsables de Sota Òrme, M.Cognet, président des Coqs roquebrunois, Yolande, Henriette, Simone et Odette et leurs colliers de genêts... Josiane Marignani souhaita la bienvenue en Roquebrunois ; Arlette Pastor, présidente de Sota Òrme, remercia l'assemblée en Gorbarin... et l'on entendit la langue du pays qui se ressemblait de part et d'autre de la colline. Après un copieux apéritif offert par les hôtes et un repas partagé, ce fut la visite guidée à travers les ruelles jusqu'au château et l'olivier millénaire, sous la houlette de Michel Marignani, secondé par Josiane, Henriette Santocchia, Gérard Grazi et Francis Zunino qui conquirent leur auditoire. Tous se sont quittés après moultes photos souvenirs, et en se donnant rendez-vous à Gorbio, pour d'autres aventures et peut-être aussi '' s'o camin de Recabruna a pen o a bicicleta ''... La journée s'acheva, à Gorbio, par des farandoles autour du feu de la St Jean !


Atelier Cuisine dans la langue gorbarine.

Dans le cadre de ses projets autour de la langue et la culture régionales, l'association Sota Òrme a organisé deux ateliers-cuisine les 3 et 10 décembre derniers avec, au menu: Barbajoans et Stockfish. Deux journées de rencontres intergénérationnelles qui ont permis la transmission des connaissances culinaires, des échanges, des commentaires en langue gorbarine et la réalisation de plats régionaux. On a pu cuisiner ainsi dans une ambiance sympathique et, en partie, en plein air, encouragés par le soleil encore bien présent. Le dimanche suivant, de nombreux convives, alléchés par le délicieux fumet de l'estocaficada, se sont rassemblés dans la salle des fêtes du village pour y déguster les mets préparés, au cours d'un repas. Un moment bien agréable qui a ravi les cœurs et les papilles! Arlette Pastor, présidente de Sota Òrme a rendu hommage à tous les participants qui ont rendu possible cette manifestation, en y associant le souvenir ému de Jean-Paul Maulandi, vice-président de l'association, disparu récemment...Elle a remercié la municipalité d'avoir permis l'utilisation des locaux nécessaires à la bonne marche du projet et souligné avec plaisir la présence des membres du bureau de l'I.E.O. 06 (Institut des Etudes Occitanes) autour de Jean-Pierre Baquié, président de l'I.E.O.06.

 

'' Pilhar o fresc s'o portal de Gòrb ''

S'asseoir sur un banc de pierre, au frais, le soir, y retrouver des amis ou faire des rencontres; parler de sa vie, de ses joies ou de ses peines; se détendre après la fatigue de la journée; respirer l'air de la nuit... Il y a quelques années, c'était habituel de vivre ces moments-là tous les soirs après le repas, naturellement... Les choses ont changé et rares sont ceux qui partagent encore une soirée au frais... Pour renouer avec ces veillées estivales, ce dimanche 3 juillet, à Gorbio, l'association Sota Òrme invitait à ‘’pilhar o fresc s'o portal de Gòrb ‘’. On avait craint la pluie... ‘’ fosquinava apres-dinnar ‘’... mais non! Des enfants aux plus anciens, ils furent une cinquantaine à répondre à l'invitation de l'association. On put profiter pleinement de ce ‘’ portal’’ qui a accueilli tant de monde depuis tant de temps sur ses bancs de pierre... On y ajouta quelques chaises... Et l'on s'y retrouva ‘’ coma d'un temps ‘’ à la tombée de la nuit, à savourer chaque moment où un récit, un' istòria, una cançon, un poème, un morceau de musique... s'inscrivaient dans le déroulement de la soirée. Une histoire en appela une autre...Des souvenirs furent ravivés, des chansons reprises en chœur...Il y eut du rire, de l'émotion... Le plaisir d'être ensemble, tout simplement! Une dernière surprise pour terminer : Georgette, en cachette, avait préparé des gourmandises et du bon vin! Et, sur la place, les verres se levaient tandis que les échanges se poursuivaient... au frais...

 

Succès de la Rando Gorbio - Peille du 18 juin 2011

Le Samedi 18 Juin dernier, l'association ‘’SOTA Òrme ‘’ de Gorbio a convié les amoureux ‘’dau País ‘’ à une promenade de Gorbio jusqu'à Peille. Les marcheurs suivirent les traces de leurs anciens qui durent quitter leur village dans la nuit du 10 Juin 1940 pour se réfugier à Peille avant de partir plus loin encore. Cette terrible période fut évoquée par Fanny qui lut un extrait émouvant du journal de guerre tenu par Geneviève Marasso. Ce souvenir de l'évacuation reste ancré dans la mémoire collective des Gorbarins, et ils furent nombreux à avoir rejoint les randonneurs en voiture ou en bus à Peille pour partager avec eux cette ‘’ Caminaa ‘’ qui rassembla des gorbarins de souche et de cœur en une même famille. Le maire de Peille, M. Sainsaulieu, les accueillit très chaleureusement autour d'un apéritif agrémenté copieusement de mets du pays fort appétissants! Il était accompagné de M. Nocentini, adjoint et de Nadège Gagliardi, responsable du tourisme. Dans son discours, Arlette Pastor, présidente de l'association ‘’ Sota Òrme ‘’ ne manqua pas de les remercier pour ce magnifique accueil, de rappeler les histoires de boules, de fêtes et même d'amour qui ont rapproché les deux villages, et de souhaiter que l'amitié qui les avait réunis par le passé, qui les faisait se retrouver aujourd'hui, perdure et que les liens continuent à se tisser...

Après le repas partagé sur la place Carnot, tous partirent découvrir le village de Peille : ses rues, ses bâtiments chargés d'histoire locale mais aussi sa langue, le Pelhasc, patrimoine immatériel véhiculant par ses mots l'histoire humaine du village, ses périodes difficiles ou plus heureuses, dans un registre concret et émotionnel des plus profonds. Jean-Paul Barelli était le guide incontournable pour cette visite: Peillois, certes, mais aussi ami de Gorbio, connaissant de nombreuses familles et ayant toujours gardé des liens solides et sincères avec notre village. Les mots venaient du cœur. Les anecdotes se partageaient. L'histoire revivait et se transmettait avec cette passion qu'exprime merveilleusement Jean-Paul aussitôt qu'il parle de son pays! De part et d'autre de la montagne, on retrouvait la même histoire, la même culture, la même langue avec ses particularismes dialectaux : notre langue d'oc. Cette Caminaa, parmi d'autres, avait également l'objectif de demander la reconnaissance de la langue d'oc comme élément du patrimoine immatériel de l'humanité par l'Unesco. Cette langue fut l'un des éléments importants qui composèrent cette agréable journée!

Succès pour la conférence sur le village

Dernièrement, l'association Sota Òrme a invité tous les amoureux de Gorbio et de l'histoire locale à une conférence donnée par M. Rolland Ghersi sur l'histoire de Gorbio. S'appuyant sur les résultats de ses fructueuses recherches, M. Ghersi, non sans humour, a emmené ses auditeurs dans un voyage spatio-temporel aux repères chronologiques précis, ponctué d'anecdotes drôles ou émouvantes, apportant un éclairage concret sur la vie d'autrefois... ‘’dau temps que Berta filava...’’ Récit qui a sensibilisé l'assistance à l'histoire complexe de Gorbio. Cette rencontre s'inscrivait dans le projet de randonnée Gorbio-Peille qui se fera le 18 Juin prochain, tant il est certain que les deux villages ont des liens historiques indéniables. Arlette Pastor, présidente de Sota Òrme, a remercié M. Ghersi d'avoir accepté spontanément et avec beaucoup de gentillesse l'invitation de ce jour. Et c'est autour du verre de l'amitié que l'histoire a continué... Prochaine manifestation de l’association: le samedi 14 mai à 17h00, salle des fêtes de Gorbio, pour le spectacle de théâtre en gorbarin. Entrée libre.

Les habitants ont été à l'écoute de M. Ghersi.
Les habitants ont été à l'écoute de M. Ghersi.

Assemblée Générale de Sota Òrme

Le samedi 5 février dernier, l'association Sota Òrme a tenu son assemblée générale dans la salle voûtée de la Tour Lascaris à Gorbio. Arlette Pastor, la présidente, a remercié les adhérents présents, en y associant ceux qui ne pouvaient être là. Elle a rappelé le soutien régulier de Monsieur le Maire et du Conseil Municipal tout au long de l'année par les subventions accordées et le prêt de salles ou de matériel et leur a adressé les remerciements de l'association. Elle a souligné également le dynamisme du Conseil d'Administration de Sota Òrme et en a félicité les membres: Sylvia Gautier, Patrick Simon, Gilbert Stasio, Jean-Paul Maulandi, Georges Imbert et Jean-Pierre Spies. Marie-France Squillace a rejoint l'équipe en place. Sa candidature a été acceptée à l'unanimité. Le rapport d'activités, le rapport moral et le rapport financier présentés ont été adoptés à l'unanimité. L'association repart donc, avec de nouveaux projets pour faire vivre la langue gorbarine: théâtre, conférence sur l'histoire de Gorbio, randonnée à Peille et visite du village en peillois, soirée au frais sur le Portal, visite de Roquebrune-village en roquebrunasc, atelier de travail sur le Gorbarin, préparation et dégustation de plats traditionnels. Un apéritif a clôturé cette première rencontre de l'année.

 

Soirée Conviviale avec l' Assocaition Sota Òrme

Pour terminer une année encore bien remplie, de nombreux adhérents de l'association Sota Òrme se sont retrouvés dans la salle voûtée de la Tour Lascaris. Là, ils ont partagé de copieux mets autour du verre de l'amitié ! Chacun a pu ainsi donner son avis sur les différentes sorties qui ont été organisées toute au long de l’année 2010 (Randonnée dans la langue Gorbarine autour de Gorbio, sortie dans le vieux Nice, etc.) Puis, dans ce cadre merveilleux, tout naturellement, des voix se sont élevées pour chanter le plaisir d'être ensemble. L'association Sota Òrme souhaite à tous de très bonnes fêtes de fin d'année... e a l'an que ven !

 

Sota Órme en sortie à Nice

Dernièrement, l’association Sota Òrme était de sortie à Nice. Le soleil était au rendez-vous ! Qu'il en soit remercié! À son arrivée, quai des Ponchettes, les membres ont été accueillis par Elisabeth Bondanelli et Christine Bovari, pour visiter "Niça vila vielha". De la Chappa au Palais Lascaris, ce fut une envolée vers le Baroque, à travers l'église Sainte Rita ou celle du "Gesù", premier monument du baroque niçois. Découverte de la richesse du patrimoine culturel de la vieille ville de Nice, mais également une évocation de l'âme de la "vila vielha" en parcourant la rue Droite. La pierre des faillis, "lo jardin dau bòia et le trésor qui y est peut-être caché...", la rue du Malonat, son lavoir et les "bugadières", la Vierge dau Malonat et la tradition du quartier, le boulet de canon de la rue de la loge et "Catarina Segurana"... Un grand nombre d'épisodes marquants de la vie de Niça, "d'un temp" et d'aujourd'hui, furent racontés en niçard. Outre le plaisir d'entendre la langue du pays, c'est aussi un acte volontaire pour la faire vivre! Le canon de midi qui rappelait "les pastrolheras" invita à la pause-déjeuner sous les oliviers du jardin de Cimiez. Après un copieux pique-nique, les visites se poursuivirent au gré de chacun: le monastère de Cimiez et son jardin, le musée Matisse ou celui du site archéologique...On put aussi profiter de ce cadre agréable pour discuter ou s'adonner à son sport favori: la sieste...Nice n'a pas dévoilé ce jour-là tous ses trésors... mais a donné envie d'y revenir.

 

Randonnée Sota Òrme pour partager la langue

Ai gents de Sota Òrme e as amigs convidats an caminat s'as camins de Gòrb per partajar a lenga.

 Les adhérents de Sota Òrme et ceux qui ont répondu à son invitation se sont promenés sur les chemins de Gorbio pour partager la langue. Dans le cadre du projet "Caminem per Òc", deux promenades étaient proposées. Les marcheurs les plus matinaux se sont retrouvés une trentaine sous l'Ormeau pour attaquer, à travers la forêt de Var Maur, les pentes du Mont Agel, afin de rejoindre vers la Coupière la crête où se trouvent encore les bornes-frontières entre Monaco et le Comté de Nice (devenu à l'époque de leur mise en place, en 1828, un territoire du Royaume de Piémont-Sardaigne). D'autres amoureux des campagnes, une bonne vingtaine, partaient sur le chemin du Rai pour une visite de la Barma, Vincenç, La Mòrga, où ils se laissaient bercer par le murmure des sources et par le chant des oiseaux. Tout au long de ces deux chemins, des haltes étaient prévues pour se retrouver et écouter les commentaires en gorbarin et en français préparés par les membres de l'association, pour le plus grand plaisir de chacun. Tous les participants se sont rassemblés à la mi-journée pour partager un copieux pique-nique, ponctué de chants, de jeux, d'histoires et de rires, et il fut bien difficile de se quitter dans la soirée. Rendez-vous a été pris pour une autre randonnée au plus tôt. L'association tient à remercier Odile et Roland Toffoli qui ont accueilli chaleureusement tout ce petit monde dans leur magnifique cadre de verdure, la municipalité de Gorbio qui a mis à leur disposition le matériel, M. Alain Porre pour la préparation de la sonorisation et tous ceux qui, grâce à leur aide pour la préparation, ont permis la réussite de cette journée.

Texte: Arlette et Jean Pierre

 

O sabta 26 de Sant Joan

Ai gents de Sota Òrme e as amigs an caminat s'as camins de Gòrb per partajar a lenga.

Dins o cadre dau project "Caminem per Òc", dos caminaas eran proposaas.

Aquels que son partits d'a bòna ora se son trovats una trentena sota o òrme per pilhar a dralha dau bòsc de Var Maur, per montar vers o Mònt Agel e per rejónher, dau costat d'a Copiera, a cresta dont se trovan encara ai bòrnas d'a limita tra Mónigo e o Comtat de Niça (qu'era devengut, quora son estaguas metudas en 1828, un territori dau rei de Piemont-Sardenha).

D'autres amorós d'a lenga, una vintena, son partits vers o valon de Rai per visitar a Barma, Vincenç, a Mòrga, dont ai breçavan a remor de a aiga e o cant d'as aucels.

Tot au lòng d'aquels dos camins, d'arrests eran prevists per se recampar e escotar de commentaris en gorbarin e en francés preparats d'ai societaires de Sota Òrme, per o plus gròs plaser de cada un.

Totz se son retrovats a miegjorn per partajar o past, damé de cants, de juegs (n'ia qu'an emparat a jugar au vito), d'istòrias e de rires, e tanbèn o moment de se laissar o sera es vengut tròp vito.

Se sem pensats de se retrovar totz ensems au plus vito.

A associacion vòu remerciar de bòn còr Odile e Roland Toffoli que an tant ben reçut tot aquel mondo dins a sieu bèla campanha.

Tanben o Mera e a municipalitat de Gòrb que an prestat o materiel, Monsur Porre per a sonorisacion, Fabrice Ursini per as cartas, e totz aquels qu'an ajudat e permetut qu'aquela jornaa se passe bèn.

Reportage sur Sota Órme dans l'émission

' Vaqui ' de France3 du 20 Février 2010  

Vous pouvez découvrir sur le lien ci dessous, le reportage sur l'association dans l'émission '' Vaqui '' de France3 du février dernier. 

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=marseille_vaqui&video_number=0    

(Le sujet sur Gorbio démarre à 21 min 30s) 

 

Arlette Pastor et l'équipe de Vaqui

Après Midi Théâtral en langue Gorbarine

 (Janvier 2010) 

Comme l'an passé, l'association Sota Órme a organisé un après midi théâtral dans la langue gorbarine. Ce spectacle qui a eu lieu devant un public nombreux, a été joué par les volontaires de l'atelier théâtre de l'association. Une belle expérience pour pratiquer la langue en mêlant joyeusement les différentes générations, de neuf à quatre-vingt-neuf ans !  Les rires et les applaudissements chaleureux des spectateurs après chaque saynète, encouragent les comédiens amateurs à renouveler leur contrat ! Une belle réussite, qui ne demande qu'à être renouvelée, de l'avis de tous. Notons qu'en deuxième partie, le public a pu admiré la troupe Barbazoun qui a joué sa dernière création, "Pepidoun".

 

 

Fabrication et dégustation de Turlos

Plus qu'une idée, c'est un défi que se sont lancé les membres de Sota Òrme de Gorbio, association affiliée à l' I.E.O. et qui œuvre pour la transmission du gorbarin, langue de Gorbio. Fabriquer des Turlos, les trules dirait-on en français, comme au temps où on prenait le temps de les faire... Ce samedi 12 décembre, sous la conduite de Damiano Campo, venu spécialement de Châteauneuf d' Entraunes, chacun a mis la main à la préparation : Emincer les oignons, couper les blettes, faire cuire la courge, fondre la panne, ajouter le riz et le sang, doser le sel, le poivre et les épices, puis préparer les boyaux et y glisser toute cette farce avant de les faire cuire...

Les commentaires en gorbarin ont été enregistrés. De l'entrain, du plaisir, de l'efficacité et pari tenu : pas moins de 50 kg de turlos se sont déroulés et enroulés dans la cuisine improvisée de la salle des fêtes. Le lendemain, une cinquantaine de convives ont savouré ces turlos au cours d'un repas qui s'est terminé en histoires et en chansons ! Se sem esparlecats !

Ai societaires e as amigs de SOTA ÒRME se son retrovats o sabta o 12 de decembre de 2009 a a sala dei festas de Gòrbper faire as turlose endeman o deménigue o 13 de decembre per ai manjar ensems !ERAn talament bòns que cada un s'es esparlecat

 

Dins ai rescòntras, s'es parlart sovent dau temps fa, quora se fasian as turlos...Alora, nos es vengut idea e envea d'ai faire, e de cuntar en gorbaïn coma ai fasem encuei.Per aquò, avem portat de sanc de pòrc, de lart, de pana, de buèl, de blea, de cogorda, de ceba, de juvert, de ris, de sau, de pebre, de pebreta, d'espicias...Pí, cada un a metut a man, damé a ajuda de Damiano Campo, vengut dau sieu vilatge de Castelnòu d'Entraunas ! Tanben as turlos son estaguts fachs !

 

 

..Titon : E après d'aquò, la sorpresa : lu trules a la levensana !Victorina : Anem, que mi díes aici ! De bodin en un past de nòças ! Aquò s'es jamai vist !Titon : T'en sovènes plus ? Barba Dòlfo, de la Roqueta, avía dich per badinar : "Iéu, non vendrai que se mi prometetz un platàs de trules." Alora, n'an coïnat quatre quilòs e lu an servits a l'oncle Dòlfo que, sensa faire de ceremònia, li s'es atacat !Victorina : Aí! Mi reven! Cadun s'escracanhava dau rire !... Francis Gag, Lu doi vielhs

 

Sortie à Grasse pour de nombreux membres de l'association

Ce samedi 19 septembre, l'association Sota Òrme a répondu à l'invitation que lui avaient faite ses amis Grassois de l'I.E.O.06, impliqués aussi dans la préservation de la langue «du pays» . Les adhérents de l'association se sont retrouvés sous l'ormeau, point de rencontre incontournable, pour le départ en car. A Grasse, l'accueil fut des plus chaleureux en cette journée du patrimoine, journée symbolique mettant en valeur les nombreux musées et monuments de la ville que les membres de l’association ont pu visiter avec plaisir.

Mais aussi journée symbolique pour la langue occitane, patrimoine de l'humanité, cette même langue, partagée, riche ce jour d'au moins trois dialectes : le gorbarin, le niçois et le provençal, qui ensoleillait les commentaires des amis de Grasse lors de la visite de la vieille ville. En effet, ceux-ci avaient pris la peine d'écrire des textes riches et intéressants qui racontaient, en dialecte, l'histoire de leur cité. A midi, à la salle St Jacques préparée spécialement pour l'occasion, les gorbarins ont pu découvrir un appétissant buffet proposé par leurs hôtes et ont levé le verre de l'amitié. La mairie de Grasse a offert l'apéritif et M. Brunetti, adjoint au Maire de Grasse et délégué à la vie associative est venu saluer l'assistance. Il a pu apprécier la vitalité de l'association, la richesse et l'intérêt des échanges qu'elle suscite. Des chants et des rires ont ponctué le repas. L'après-midi fut encore remplie de découvertes et d'anecdotes sur la vie des quartiers de la ville. Et le soir, de retour à Gorbio, on chantait et on riait encore sous l'ormeau! Une belle rencontre donc et de bons souvenirs...   Vous pouvez retrouver d'autres commentaires sur cette journée sur le site de l'I.E.O.-06 à l'adresse suivante : http://ieo06.free.fr/spip.php?article1706

 

 

Une centaine de participants pour la Randonnée ''Caminem per Òc'' à Gorbio

Samedi dernier, c'était le grand jour pour l'association Sota Òrme, qui a organisé sa randonnée découverte autour du village de Gorbio.  Cette journée a eu pour but de faire partager le gorbarin, la langue de Gorbio. Pour cela, les adhérents avaient depuis de longs mois travaillé pour préparer des commentaires en gorbarin, afin de  présenter les noms des lieux, la vie dans les campagnes, les anecdotes et les dictons du pays. Le but de cette journée était aussi de soutenir la demande d'inscription de la langue d'Òc (le gorbarin est un des nombreux parlers de la langue d'Òc) au Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'UNESCO, dans la liste des langues menacées. Ce projet est soutenu par la municipalité de Gorbio. Cette randonnée devait donc permettre à la langue d'être vivante, et c'est pour cela qu'elle a été entendue tout au long des sentiers et que le chemin de la promenade a été baptisé : « Camin d'a lenga d'Òc »(Chemin de la langue d'Òc). Notons que des panneaux portant cette inscription ont été posés au cours de l’excursion. Après les paroles de bienvenue d'Arlette Pastor, présidente de l'association Sota Òrme, et de Jean-Pierre Baquié, président de l'Institut des Etudes Occitanes (I.E.O.-06), deux parcours étaient proposés aux participants, qui sont venus nombreux. Ils ont apprécié, entre autres, la traversée de la forêt de Valmaour et le paysage des Tercas sous le Mont Agel, ou bien les paysages agricoles de la Barma, de Vincenç et de la Morga.

À midi, tous les randonneurs se sont retrouvés au Grand Champ, accueillis par Lucie et Myrtille, deux petites ânesses. Sur place, ils ont pris l'apéritif offert par la municipalité, en compagnie de Michel Isnard, maire de Gorbio, qui est venu saluer les participants. Puis, c'est une centaine de personnes qui ont partagé ensuite le pique-nique du jour (barbajuan, condillon, pichades, tourtes douces, entre autres, que de bonnes choses!) dans une ambiance conviviale. Ce repas champêtre s'est terminé avec des chansons, en gorbarin, en peillois, en saorgien, en niçois,.. et même en français, en italien et en piemontais... L'association veut remercier tous ceux qui se sont mobilisés pour faire de cette journée une réussite et tous ceux qui ont œuvré pour la fabrication des panneaux, Marcel Imbert, qui a réalisé les lettres de fer qui ont permis de brûler le bois et de créer les inscriptions, la municipalité de Gorbio, Monsieur le Maire et en particulier Alain Porre et Dominique Talercio pour la mise à disposition du matériel et de la salle des fêtes, l'association sportive de Gorbio pour la sono, et tous les membres ou amis de l'association pour leur participation.

 

 

Le dimanche 08 juin, l'Association a organisé une visite du village dans la langue Gorbarine.

Dernièrement, l’association Sota Òrme a organisé la visite de Gorbio en gorbarin. La pluie de la nuit a fait place au soleil pour accueillir  plus d’une centaine de personnes qui se sont retrouvées sous l’ormeau.  Après le discours de bienvenue en gorbarin de la présidente de l’association et celui du président de l’I.E.O. 06 (Institut d’Études Occitanes) qui était accompagné de nombreux adhérents venus de Grasse, de Nice, de Contes, de Menton…, c’est la langue tout d’abord qui a été mise à l’honneur et qui a résonné dans tout le pays. En effet,  ce sont les gorbarins eux-mêmes qui ont mené tous les visiteurs  à travers  les rues, jusqu’au plus haut du village et ont pris tour à tour la parole  dans cette belle langue pour faire découvrir Gorbio au travers de souvenirs, d’anecdotes et de légendes, pour en  conter l’histoire, la vie du temps passé et celle d’aujourd’hui. L’orme tricentenaire, les corbeilles de cerises et de légumes pour le marché,  les ânes promenant les anglais, le bétail, les fontaines, les rencontres au frais sur la place, les montagnes, les grottes, les chemins, le micro-climat, les campagnes, les chapelles, l’église, la Saint Barthélémy, le four, les fortifications, le château, les relations avec les villes et villages voisins, … tout y est passé !Des moments  émouvants  pour des personnes qui avaient mis tout leur coeur pour préparer cette visite et ont su transmettre leur plaisir, leur énergie et leur passion à un public conquis, ravi de découvrir ce beau village et  d’entendre le parler gorbarin. Et l’accueil dans la salle des fêtes ! Tout était préparé avec soin, le brin de genêt fleuri sur les nappes, les photos du village aux murs, l’apéritif, les plats et les boissons prêts à être partagés que chacun avait portés pour l’occasion, et qui ont permis à tous de se régaler dans une ambiance chaleureuse. Puis, bien sûr, tout s’est terminé en chansons.    Une journée qui restera dans les mémoires, et une réussite qui encourage l’association à poursuivre ses projets et ses actions en faveur de la langue gorbarine.

Sota Òrme:

Une association pour le patois Gorbarin.

L’association Sota  Òrme  (Sous l’Orme) a tenu dernièrement sa toute première réunion d’information en présence de Michel Isnard maire de Gorbio et de nombreux habitants. Arlette Pastor qui est à l’origine de ce projet, souhaite retrouver la langue qui a bercé sa jeunesse et la faire partager à tous. Après avoir rencontré de nombreux anciens du village, elle a décidé de créer avec son conjoint  ‘’Sota Òrme ‘’.Au cours de cette réunion, elle a présenté à l’assemblée les  grandes lignes et les projets à venir. Le but principal de cette association, sera de faire connaître le patois Gorbarin et d’apprendre quelle place cette langue occupe au sein de l’occitan.

Les rapports avec les autres parlers du Pays Niçois, de la Provence et des régions d’Occitanie seront eux aussi abordés. Pour Arlette Pastor, la langue doit évoluée, être entendue et vivre avec le village. Le but essentiel étant de permettre aux Gorbarins d’origines ou d’adoptions, d’apprendre à parler ce patois, de l’utiliser aussi bien à l’oral qu’à l’écrit et surtout de le pérenniser. Notons que l’association a été présentée dernièrement à l’assemblée générale de l’Institut d’Estudis Occitans (I.E.O). Avant d’énumérer les différentes idées qui devraient voir le jour rapidement, Arlette Pastor a donné lecture à l’assistance d’un texte en Gorbarin, dans lequel elle expliquait pourquoi le nom de ‘’Sota Òrme ‘’ a été choisi. Exercice difficile, mais parfaitement réussi.  La présidente a ensuite fait part à l’assistance de plusieurs projets qui seront prochainement mis en place, avec dès le dimanche 08 juin prochain, une visite guidée de Gorbio dans la langue Gorbarine. Elle souhaite aussi créer des rencontres avec les anciens du village qui ont le savoir, celles-ci pourraient avoir lieu sous forme de veillées avec fil conducteur et thèmes. Des stages pourront également être organisés, ainsi que des collectages de textes avec photos qui permettront ensuite de créer des expos avec langue entendue. Une autre idée originale, consisterait à mettre en place des balades autour du village, avec des commentaires sur la faune et la flore en patois Gorbarin. Enfin, Arlette Pastor a soumis l’idée de renommer tous les lieux importants du village dans la langue Gorbarine, tout en conservant bien sûr l’appellation en français, avec pourquoi pas un petit texte lui aussi en Gorbarin qui donnerait toutes les explications sur le site. Un bien beau programme qui devrait très vite redonner toute sa place au patois Gorbarin au sein du village et de la vallée de Gorbio. Pour tous renseignements, vous pouvez contacter la présidente de l’association au 04.93.79.88.51 Email: sotaorme@laposte.net.   

 

perqu_sotaorme.pdf
Document Adobe Acrobat 12.9 KB
Pourquoi_Sota_orme.pdf
Document Adobe Acrobat 6.7 KB

Dernières modifications:

Le 22 mai  2017

Calendrier des manifestations de 2017 à découvrir dans la page Prochainement au Village..

Dernière annonce publiée le 24 janvier 2017

Le village de Gorbio est situé sur les hauteurs de Menton.

 

Tout au long de l'année, de nombreuses manifestations sont organisées par les différentes Associations du village.

 

Sur place vous pourrez vous restaurer grâce aux deux restaurants.

 

La visite du village vous permettra de découvrir les différents monuments, à savoir:

 

L'Orme Tricentenaire; la chapelle St Lazare; L'église St Barthélemy; le Château des Lascaris; etc...