Archives Janvier à Décembre 2020

Juillet 2020

Les travaux de la route de St Sauveur sont terminés.

En décembre dernier, lors des fortes pluies, la route de St Sauveur a été détruite par le vallon du Calf, qui de mémoire de gorbarin n'avait jamais été aussi violent. Des travaux de reconstruction avaient débuté en février dernier, avant d'être interrompus par le confinement. Pas facile à vivre pour les riverains, qui auront tout de même pu circuler grâce à la société Vinci Escota qui a ouvert exceptionnellement un accès de l'autoroute. Aujourd'hui, c'est donc des cadres en béton de 3m par 3m sur une longueur de 24m qui captent les eaux du Calf. Un ouvrage qui a été réalisé par le groupement d'entreprises Razel-TP-SPADA-GARELLI-TAMA-GUINTOLI, avec TAMA comme principale entreprise. La maîtrise d'ouvrage été confiée au SMIAGE, délégataire de la CARF, dans le cadre de la compétence GEMAPI (Gestion des cours d'eau) et c'est Thierry Gilloux qui en était le responsable. Le coût des travaux s'élève à 319.185,47 euros TTC, 90% à la charge de la CARF et 10% pour le conseil départemental 06. Notons que L'État a enfin reconnu Gorbio en catastrophe naturelle pour les événements du 20 et 21 décembre 2019 dont la crue torrentielle du Calf et des coulées de boue et mouvements de terrains sur l'ensemble du territoire.

 

Juin 2020

Résultats 2ème Tour des élections municipales

C'est la liste de Paul Couffet qui remporte  les élections Municipales de Gorbio. Le vote a été très serré, puisque seulement 37 voix séparent les deux listes.

Le premier Conseil Municipal de la nouvelle équipe devrait avoir le dimanche 5 juillet à 18h00 à la salle des fêtes du village.

 

Gorbio maintient ses traditions religieuses

Ce jeudi 18 juin à 20h00 un office du Saint Sacrement a été célébré en l'église St Barthélémy, animé par Pierre Gèrace, rappelant ainsi la Procession dite des Limaces de la Fête Dieu, annulée pour cause de pandémie. Le 2 juillet à 18h00 dans le respect de distanciation physique, l'Archiconfrérie des pénitents organisera la fête votive de St Lazare.

 

Mai 2020

Paul Pastor ''Le  Boulanger '' nous a quitté.

Celui qu'on appelait '' Le boulanger '' au village, nous a quitté dernièrement. Paul Pastor né en 1931, aurait eu 89 ans en juillet prochain. La famille c'était ce qui comptait le plus pour lui. Il leur a transmis, par-dessus tout, l'amour de la famille au sens le plus large. Il a rencontré son épouse Louise, quand ils étaient adolescents. Ils se sont « fréquentés » comme on disait alors... De longues fiançailles. Il est parti au régiment, lui écrivait des lettres, se faisait taquiner par ses copains qui connaissaient tous Louise sans l'avoir rencontrée tellement il leur en parlait. Et au retour, il a demandé sa main. Ils se sont mariés et ont fondé une famille. Ils ont eu deux filles, Arlette et Nadine. Elles ont reçu tout l'amour qu'on peut imaginer, tout le bonheur possible et même au-delà car, dans sa vie, elles étaient devenues ses priorités. Avec Louise, ils ont travaillé à la boulangerie, accueillis par son père, Albert, sa mère Yvonne, et sa sœur Francette. Une vie de travail, sans vacances.... Pendant 52 ans, tous les jours, il se levait tôt, très tôt pour aller au four... Au début il travaillait avec son papa Albert. Et un jour, il y eut un terrible malheur pour toute la famille, la disparition d'Albert, ce père et ce grand-père tant aimé. Alors il a retroussé ses manches, encore plus, et il a continué son travail. Et il a fait ce pain tellement apprécié par les Gorbarins. Il a fait connaître le pain de Gorbio bien au-delà du village. On a dit de lui qu'il avait élevé son travail artisanal au rang d'une œuvre d'art ! Ce pain façonné à la main, cuit au feu de bois ! Les gens se pressaient pour en avoir. Le dimanche, sur la place, aux terrasses des bars, sous l'ormeau, sur le portal, à l'entrée du village, ou dans le fournil, les gens attendaient le pain.. Car il fallait respecter le temps nécessaire pour la cuisson... Alors le four était devenu un lieu de rencontres, d'échanges... Les gens parlaient... Et lui, il enfournait son pain... Et quand il le ressortait du four, c'était comme une distribution de cadeaux ! Fougasses, baguettes, grosses flûtes, pains ronds... ! Paul, occupé par sa fournée, disait aux clients qui voulaient payer : « Dans cette petite boîte, il y a de la monnaie, servez-vous ! » Beaucoup étaient devenus des familiers, des amis... La fidélité en amitié était importante pour lui. Il pensait à tous. À celui qui était là, comme à celui qui ne rentrait que le soir de son travail... Celui-là aussi devait avoir son pain... On le lui mettait de côté... Et quand il était à la maison, son pain, et plus encore, il le partageait volontiers ! Car l'hospitalité était chez lui un principe essentiel. Il a cuit sa dernière fournée en 1996 avec son petit-fils Swann. Il lui a donné le privilège d'allumer le four une dernière fois et d'attendre le pain, couché sur les sacs de farine... Une vie de travail. Après le four, c'était la campagne, la Barma. Le travail de la terre, c'était du plaisir pour lui, il était si heureux de rapporter ses légumes. Il aimait sortir accompagné de ses chiens : Billie, Chouky, et Boogie jusqu'à l'année dernière. Une vie de travail mais avec de belles rencontres, avec de bons amis qu'il retrouvait sous l'Ormeau ou sur le Portal pour discuter, ou pour une partie de boules, ou pour partager un repas festif qu'il terminait souvent en chansons. Il aimait chanter. Et rire, faire des blagues... Des plaisirs simples mais tellement profonds. C'est dans ce cocon familial qu'Arlette et Nadine, ses filles ont vécu, protégées, choyées et tant aimées. Quand, plus tard, elles ont fondé leurs propres familles, il a ouvert les bras à Jean-Pierre et à ses enfants Hans et Landry, et à Bernard. Dans son cœur il y avait toujours de la place et, quand sont arrivés ses petits-enfants Swann, Fanny et Lisa, il a connu les plus grands bonheurs de sa vie... Il a été un merveilleux pépé, fier de tous les trois, aimant, généreux, et il a serré dans ses bras Bérangère et Manu lorsqu'ils ont intégré la famille. Il était devenu le Patriarche de la famille, celui qu'on écoutait, qu'on respectait, qu'on aimait, qu'on a aimé de tout notre cœur et que l'on continuera à aimer par-delà la mort. Merci à vous Paul, d'avoir fait raisonner le nom du village de Gorbio bien au-delà des montagnes qui l'entourent, reposez en paix..

 

Merci à Arlette et Nadine, ses filles pour toutes ces informations.

Gorbio s'est souvenu de son pèlerinage traditionnel en ce dimanche 24 mai.

Certains habitants du village de Gorbio ont souhaité réaliser à titre personnel, le traditionnel pèlerinage à ND de Laghet, annulé pour cause de pandémie. Nombreux étaient les pèlerins à prendre le sentier à quatre heures de marche du sanctuaire, d'autres ont accompli cette démarche en y allant en voiture. Tous ont été accueillis par une religieuse au niveau du pont accédant à ce site marial, afin de pouvoir assister à la messe dominicale.

 

Mars 2020

Résultats 1er Tour des élections Municipales à Gorbio.

Février 2020

Les jeunes gorbarins ont tapé la petite balle jaune au stage de tennis.

L'association Sportive de Gorbio et la municipalité ont offert un stage de tennis aux jeunes du village pour les vacances scolaires de février. Plus d'une dizaine d'enfants ont participé avec assiduité aux cours donnés par les deux sympathiques moniteurs, Jeff et Thierry. Un grand merci à la municipalité de Menton qui a mis un terrain de la Madone à disposition de l'A.S.Gorbio, car suite à la coupure de route de St Sauveur, l'accès au cours de Gorbio est impossible. Un autre stage devrait être programmé pour les vacances de Pâques, mais en attendant, vous pouvez rejoindre l'école de tennis dont les cours ont lieu tous les samedis. Renseignements: 06.68.26.80.47

 

Janvier 2020

Voyages avec le club de l'Amigansa

Le club de l'Amigansa vous propose en collaboration avec les Phocéens Voyages deux séjours: Tout d'abord du 05 au 12 mai 2020, en autocar pour un voyage au cœur de l'Espagne: Madrid et Tolède, avec au programme l'extraordinaire et tout nouveau spectacle au Puy du Fou Espagnol '' Le Songe de Tolède " pour une soirée magique. Les plus de ce jour: Prix du séjour 1495 euros. Inscriptions avant le 30 janvier 2020: Tél/ 06.42.75.36.23 Les + du voyage: Spectacle « Le songe de Tolède » au Puy du Fou Espagne - Logement 4 nuits au cœur de Madrid - Toutes les entrées incluses - Le déjeuner de spécialités à Madrid Deuxième séjour du 23 au 30 septembre 2020, pour les trésors de Bulgarie des Balkans à la mer noire. Au programme, une découverte surprenante de la Bulgarie, mêlant culture et traditions, nature et ruralité, bien être et art de vivre et une immersion aux cœur des Balkans. Prix du séjour: 1255 euros Inscriptions avant le 15 février 2020: Tél 06.42.75.36.23

 

Dernières modifications:

Le 12 juillet 2020

Conseil Municipal le vendredi 10 à 15h00 et le jeudi 16 à 19h30 à la salle Louis Giausseran.

Dernière annonce publiée le 14 septembre 2017

Le village de Gorbio est situé sur les hauteurs de Menton.

 

Tout au long de l'année, de nombreuses manifestations sont organisées par les différentes Associations du village.

 

Sur place vous pourrez vous restaurer grâce aux deux restaurants.

 

La visite du village vous permettra de découvrir les différents monuments, à savoir:

 

L'Orme Tricentenaire; la chapelle St Lazare; L'église St Barthélemy; le Château des Lascaris; etc...